Anecdotes & Balbutiements

21 avril 2009

en vrac

Y'a d'la poésie sur de quoi j'm'emmêle,
Il est 21h et je suis sensée avancer sur ce p... de brief de m... mais je regarde de la poésie sur le blog de de quoi j'm'emmêle.
J'ai dormi dans le train au lieu d'écrire ce p... de brief de m...
Et puis j'ai fini la saison 2 de private practice au lieu de terminer ce .... mais c'est vraiment moins bien que grey's anatomy.
J'ai envie de sushis ... de vacances au soleil et de mojitos au lieu d'être là, à travailler (faire semblant) sur ce p...
Canalblog a changé d'interface et je suis toute perdue, mais heureusement, grâce à mon p... de brief de m ... y'a des choses qui n'avancent pas.

Posté par gourmeline à 21:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 avril 2009

j'suis une vraie fille, enfin il parait !

Comment ça j'suis une vraie fille ?

J'ai du vernis rouge au bout des pieds et des sacs à mains trop lourds pour moi. Je pleure à chaudes larmes devant Grey's anatomy et j'aime les t-shirt à froufrou, franchement je comprends pas de quoi vous parlez.

J'aime les garçons compliqués, j'aime rire et pleurer, et je passe de l'un à l'autre en moins de 3 secondes. Je mélange tout, les couleurs, les émotions, les saveurs et les odeurs, les papiers importants (étrangement souvent ceux de la banque) et les sentiments. Je me perds souvent mais je suis toujours à l'heure (enfin presque).

J'veux tout, tout de suite mais finalement, non, là, j'ai plus envie.

J'aime les maras des bois, les sushis et les pâtes avec plein de trucs dedans et la salade beaucoup aussi. Mais je bois de la bière.
Je regarde des films d'actions avec des james bond dedans et des hommes mystérieux, je préfère pourtant les films tristes qui se finissent en eau de boudin.
J'aime Vanessa Paradis et Yolande Moreau, barboter dans une piscine et marcher pieds nus dans l'herbe. J'aime pas le vélo (ça fait mal au c...). J'ai des ampoules dès que je fais un peu de sport, du coup de fume en attendant.
J'veux des enfants, un beau mariage, une belle maison, un golden retriever et un poisson rouge.

bref il parait que je suis une fille, une vraie.


Posté par gourmeline à 07:09 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2009

oui mais si ! en fait NON !

En vrai les amis, j'suis vivante !
Oh j'ai bien failli rendre l'âme ces dernières semaines, écrasée sous quelques piles de dossiers ou autre pression insupportable, mais veni, vidi, vici, me voilà, toute entière de bonne humeur retrouvée.

C'est qu'il devenait difficile d'écrire sur ce blog, certains X ou Y emplis de curiosité excessive, votaient pour une fermeture définitive de cet espace gourmelinéen. J'en ai pourtant décidé autrement : ici c'est chez moi, que les mécontents passent leur chemin. On va donc pouvoir recauser librement sac à mains et histoires de coeur, non mais sans blague !

Parce que des histoires, il y en a eu. Mais si la trentaine me vaut bien, c'est que j'ai peut-être enfin appris une chose : à dire non, Non, NOn, NON !

Point trop n'en faut, bien certainement, de non il n'est pas bon d'abuser. Cependant s'il est un apaisement de ces derniers jours, c'est d'avoir réussi à dire non, pour mon bien-être à moi, même s'il arrive au détriment de celui des autres. Il semblerait que j'ai trop souvent, jusqu'ici, fait l'inverse. Bêtement. Dans l'espoir fou que le bonheur de l'autre serait le mien. Je peux vous l'assurer : ça ne marche pas ainsi. Non, ça serait trop facile.

Je m'en vais donc en quête d'équilibre, j'vous raconterais ... promis.

Posté par gourmeline à 21:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mars 2009

Six feet under

sfu_presentation

Pour occuper mes longues (très longues) soirées d'hivers à Orléans, j'avais prévu quelques séries TV et notamment les 5 saisons de la très célèbre Six feet under (en anglais dans le texte) traduction littérale : 6 pieds sous terre.

Excellent choix ?
Oui mais ...

Pour ceux qui ne connaissent pas cette saga je vous rappelle le principe : à chaque épisode quelqu'un meure et ensuite, la famille Fisher : 1 mère un peu loufoque, 2 grands garçons (1 homo et un mec complètement paumé), 1 adolescente artiste qui se cherche, pas de chien et peu d'autres autour, s'occupe de l'embaumement et de la cérémonie ... on ne voit jamais l'arrivée 6 pieds sous terre mais on imagine bien que c'est là dessous que ça se termine.

Outre le fait que je suis résolument décidée à me faire incinérer et que la série est extrêmement bien faite : personnages attachants c'est à dire complètement névrosés et donc complètement normaux, bons scénarios, dialogues et excellent casting, on ne peut pas dire que cette série à forte cadence, quand on est seule à 1h de toute personne un temps soit peu familière soit une fabuleuse idée qu'elle est bonne !

Non

C'est qu'avec ma cervelle de moineau, j'avais pas fait le rapprochement qu'en fait, c'est une série noire ...

Si

Même au 3ème degré et dieu sait qu'il y en a de degrés dans cette série et des bons, hein, c'est cynique à souhait et c'est un humour qui me connait, ça serait de famille ...
Bref même avec tous les degrés, ce qu'il faut de binouze et de pâtes à la tomates (caviar de tomates quand même s'il vous plait) arrosé d'un fort tonnage de gruyère, faut avouer que la mort à haute dose (à raison de 2 épisodes par soir) c'est complètement déprimant.

Ouais

Sauf que quand même, c'est bien comme série, que j'ai déjà vu tous les gossip girl et que faut bien trouver une excuse pour bouffer des nouilles tous les soirs et que finalement, c'est cool de se réveiller le lendemain en se disant que malgré la fatigue, l'éloignement, je ne suis pas, tout à fait encore, 6 pieds sous terre ....

sfu_06

Posté par gourmeline à 07:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mars 2009

Cuisinez Etiquable !

28_sushis_au_riz_pervenche_A

J'ai beaucoup d'amis, enfin presque, enfin je suis une star mais une star Orléanaise donc ça limite, sérieux.

Mais là n'est point le propos.
Non

Enfin si, parce que dans mes amis y'a B. Et cette amie là, on ne peut pas l'inventer. B. entre autres qualités (ici j'entends cordon bleu , politologue, oreille attentive et réconfortante ...) exerce un métier où il n'est nullement question de gloire et de paillettes mais de sens. Si ça existe en vrai.

parenthèse - Je me sens minable moi à côté d'elle, avec mon job en eaux troubles, mais la mer est immense et certains poissons se trompent d'îles - fin de la parenthèse. 

Bref, donc du sens du vrai, des voyages, des rencontres et toujours bien sur quelques gourmandises.

Parce qu'on peut travailler pour un monde meilleur tout en mangeant bien voir mieux. La vie est une fête !

Ah oui "mais comment ?" demanderont les plus habiles. Mais par ici par exemple, allez vite y faire un tour ! Il parait même que nous aussi on pourrait apporter un peu de sens à notre popotte : voir comment devenir un marmiton étiquable.

A quand le : comment devenir une princesse cotonnée sans battre trop du tamtam ?*

En vrai la même chose pour les fringues ça existe aussi, mais je connais pas encore les sitewebs.

Posté par gourmeline à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 mars 2009

Brève chronique d'une mort annoncée

Tout fout le camp !
comme si je n'avais que ça à faire,
non mais franchement,
recommencer tout, tout le temps
c'est qu'il m'a lâché hier, peut-être il y a plus longtemps
ce petit coléoptère
...
après quelques semaines d'abattement, j'en ai trouvé un neuf et brillant

le voilà, le nouveau, mon bel appareil photo !

panasonic

Je n'irais pas vous parler comparatif et autre pour la simple et bonne raison, que jusqu'à pas plus tard que ce matin, je ne jurais que par Canon (parce que la marque c'est ça qui compte ... comment on achète pas de la haute technologie dans ces conditions ? ). Mais devant le choix du prince dispensé par la Fnac de mon pays (pour ceux qui ne suivent pas, on parle bien ici encore d'Orléans), j'ai donc moi aussi* revu mes objectifs à la baisse et pris la première boite sous mes yeux, de l'achat d'impulsion qu'on dira.

* en 2009 tes objectifs tu rétréciras : verrez, ça marche pour tout !

Posté par gourmeline à 07:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mars 2009

Soie

soie"C'était au reste un de ces hommes qui aiment assister à leur propre vie, considérant comme déplacé toute ambition de la vivre. On aurait remarqué que ceux là contemplent leur destin à la façon dont la plupart contemplent une journée de pluie."

Au fond du sac toujours un livre corné. De ceux qu'on balade au cas où. Au cas où, bercée d'ennui, on ouvrirait les quelques pages au hasard, pour s'y plonger.

Et c'est donc à bord d'un thalys, d'un corail ou quelconque TER que j'ai ouvert ce petit roman enfoui dans mon cartable, lassée des ordinateurs et conversations professionnelles, et découvert la superbe écriture d'Alessandro Barrico. Ecriture d'abord, mais cette histoire d'un transporteur de vers à soie, parachuté malgré lui dans une vie qui ne devait pas être la sienne, est d'une étrange beauté. Et cette phrase, voyons, qui tombe si bien, là, dans ma vie, où je fonce sous l'eau quand d'autres regardent les nuages de leur fauteuil.

Bref une belle parenthèse de quelques pages, qu'il serait fortement dommage d'ignorer.

A noter l'excellente traduction de Françoise Brun.

Posté par gourmeline à 07:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2009

la journée de la femme

Affiche_Valenton_JDF_2009_web

J'allais pas rater ça quand même. La journée de la femme ! Alors que femme adulte enfin je suis, je dois, je devrais être :  30 ans depuis 8 jours, je crois que je ne peux désormais plus me cacher.

Bref la journée ! Celle où le Convenant de service, fera après la lourde blague machiste du café de 10h un "oh pardon, c'est la journée de la femme j'aurais pas du, mais bon ça revigore quand même non ?" celle où éventuellement on vous tiendra une porte en vous disant que quand même "savez pas de ce que vous voulez : l'égalité oui ou m... ?" vous vous abstiendrez alors de faire remarquer au charmant malotru que la porte vous ne la lui mettez pas dans le nez d'habitude que je sache ? Et vous vivrez donc votre journée de la femme comme une vulgaire Saint Valentin ...

Ceci dit cette année nous sommes sauvées, c'est un dimanche et le seigneur nous aime tous pareil ...

Alors qu'en vrai, c'est tout de même beaucoup plus que cela, ce jour là.

Si z'allez voir :

cette journée existe depuis 1910 mais n'est reconnue par l'ONU que depuis 1977 et par la France depuis 1982, journée instaurée initialement pour plus d'égalité des conditions de travail, pour plus de droits aux femmes

par ex : rappelez vous que le droit de vote des femmes est arrivé en France presque 100 ans (1944 vs 1848) après nos chers homologues masculins et bien plus tard que nos homologues outre rhin et manche,

et qu'à l'école il y a encore à peine 50 ans, on apprenait à nos mères que l'ébat conjugal est un devoir, le plaisir d'un homme étant bien supérieur à celui d'une femme (sic), il fallait voir à se soumettre régulièrement aux désirs du chef de famille et l'y encourager même si le coeur n'y était pas (source : Eclektik France inter ce matin (7/03/09) au réveil ! inutile de vous dire que ça m'a fait bondir en avalant mon café cette histoire)

oui je mélange tout non mais !

Bref sans aller bien loin, y'a plein de raisons pour être fières de cette belle journée, donc demain devant les Convenants et autres empotés de la porte, marchez droites mesdames !

NB : La ville de Valenton (c'est la ville de mon Papy) organise des animations autour de cette journée, pour en savoir plus http://www.journeedelafemme.com/

16 février 2009

3087

c'est mon classement Wikio. C'est hype d'avoir un classement Wikio. Je suis fière de mon classement Wikio. C'est drôlement bien 3087... non ?
Reste à savoir combien de blogs sont classés, vous me diriez, si vous étiez mauvaises langues.
Reste aussi à comprendre comment se faisse que j'ai perdu 589 places depuis le dernier classement. C'est que j'avais pas connaissance d'avoir été classée, encore moins d'avoir perdu des places.
On ne nous dit pas tout.

C't''échec, j'ai l'impression de revivre ma prépa, quand madame H, horrible prof de maths moche à lunettes, à l'éternel t-shirt bleu trempé de sueur et taché de craie (oui ça fait beaucoup et encore là, je suis sympa), claironnait sournoisement : "Mlle Gourmeline, à vous seule vous faites baisser de 3 pts la moyenne de la classe"

Conclusion : On ne devrait jamais quitter Montauban.

15 février 2009

so fabulous ou around the world ... j'hésites encore

Il parait que ça fait longtemps que l'on a rien lu de nouveau, ici, sur ce bloug. Il parait même qu'on en aurait marre du titre précédent : "peinture sur ...." il parait ... je donnerai pas les noms, par courtoisie.
Il parait aussi que dernièrement ma valise rouge et moi on a un peu bourlingué, à peine.

Il parait qu'Orléans serait notre camp de base mais qu'on en aurait même perdu l'adresse.
C'était sans compter mon excellent sens de l'orientation.

Au bout de 3 semaines et quelques villes sympathiques Bruxelles, Paris, Londres, Paris, Strasbourg, Paris, j'ai enfin réussi à retrouver l'itinéraire de ma nouvelle maison orléanaise. Ouf ! c'est qu'on s'était presque perdues (la valise et moi)

Me voilà donc home. Mais que s'est-il passé pendant ces 3 semaines ?

La Loire haute, il y' a 3 semaines, j'abandonne ma vue splendide sur la rivière en crue pour aller manger des frites. Point de frites il n'y eut (grosse déception), mais quelques chocolats et une chambre d'hotel magnifique où je te jure Marie Thérèse, y' avait une cafetière Nespresso dans chaque chambre, damned elle rentrait pas dans la valise... (la cafetière, hein pour ceusses qui suivent pas)
bref
Ca c'était Bruxelles le lundi, comme j'avais pas bien vu, j'ai aussi eu le droit d'y retourner le vendredi. 4 repas dans le Thalys plus tard, oui madame je voyage en première moi (et dans le thalys, tu manges beaucoup à chaque fois, faut bien justifier le prix du billet) j'ai surement dû finir par m'échouer près de la Loire mais mes souvenirs restent flous.

Y'a 2 semaines, la Loire plus haute encore, j'ai repris la valise rouge pour Londres, Hyde park et Topshop... quoiqu'il me semble que c'était pour du travail mais j'ai du boire trop de thé. Après quelques brunchs savoureux, pintes de lager et rafraichissements en tous genres (par pudeur nous laisserons le reste à l'imagination du lecteur ...), la rouge remplie de cross buns, j'ai repris l'Eurostar pour Paris où j'ai accidentellement croisé mon frère pour le couvrir de clotted cream.
Quelques onces de provisions londoniennes en moins, mes victuailles et moi avons repris le Corail (moins glamour que ces Eurostars et autres Thalys) pour repartir le lendemain, la Loire toujours plus haute, sur Strasbourg, le pays de la choucroute.

De la choucroute il y'en avait, en tous genre on pourrait même dire. De la choucroute aux 3 poissons (peu convaincante malheureusement, entourée d'une sauce beurre blanc indubitablement indigeste) à la pétasse choucroutée du ciboulo. Y'avait le choix. On s'en est plaint du reste. Mais c'était peine perdue, il a fallu faire avec et ce pendant 3 jours. Oui la vie en déplacement est parfois dure même si c'est dans le lit le plus moelleux du monde (il semblerait d'ailleurs qu'on puisse se le procurer, comme l'indiquait la notice de l'hotel, pour la modique somme de 3457 €, c'est qu'on aime le confort au Sofitel ...)

Bref 3 nuits douillettes et passablement raccourcies (pour le boulot, c'est que parfois vrai de vrai je travaille) plus tard, j'ai repris un TGV très quelconque aux sièges verts et gris pour ensuite m'installer dans mon cher Corail et retourner au bercail où quelques copines putafrangées (ou non) m'attendaient de pieds fermes (c'est qu'il y en avait plusieurs) histoire de pendre la crémaillère à haute dose de champagne.

Et me voilà donc dimanche soir, la Loire à son maximum, à vous conter sur ce blog pourquoi je ne vous ai pas donné et pris de vos nouvelles ces dernières semaines. Promis la suite sera beaucoup, beaucoup plus calme ... (qu'est ce qu'on va se faire ch ...)

demain soir promis je rajoute les photos, là faut que je rattrape "my beauty sleep" ... c'est pas que j'ai un tête de rat crevé mais presque ...



Fin »