09 mars 2009

Soie

soie"C'était au reste un de ces hommes qui aiment assister à leur propre vie, considérant comme déplacé toute ambition de la vivre. On aurait remarqué que ceux là contemplent leur destin à la façon dont la plupart contemplent une journée de pluie."

Au fond du sac toujours un livre corné. De ceux qu'on balade au cas où. Au cas où, bercée d'ennui, on ouvrirait les quelques pages au hasard, pour s'y plonger.

Et c'est donc à bord d'un thalys, d'un corail ou quelconque TER que j'ai ouvert ce petit roman enfoui dans mon cartable, lassée des ordinateurs et conversations professionnelles, et découvert la superbe écriture d'Alessandro Barrico. Ecriture d'abord, mais cette histoire d'un transporteur de vers à soie, parachuté malgré lui dans une vie qui ne devait pas être la sienne, est d'une étrange beauté. Et cette phrase, voyons, qui tombe si bien, là, dans ma vie, où je fonce sous l'eau quand d'autres regardent les nuages de leur fauteuil.

Bref une belle parenthèse de quelques pages, qu'il serait fortement dommage d'ignorer.

A noter l'excellente traduction de Françoise Brun.

Posté par gourmeline à 07:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Soie

    j'aime avoir un livre (chez moi, toujours précieusement emballé pour qu'il ne s'abîme pas... maniaque?...) après sagan, j'hésite... et me laisse convaincre... un peu de soie pour se sentir au chaud, la citation est trop belle pour passer à coté...

    Posté par les chéchés, 09 mars 2009 à 09:08 | | Répondre
  • Si tu as aimé...

    Si tu as aimé soie, il faut que tu lises Novecento : pianiste. Toi qui es musicienne, je pense que cela te plaira ! C'est plein de poésie et de musique aussi,

    PS/ premier commentaire, je suis contente de voir que tu réussis à t'extraire de tes Thalys pour t'évader un peu.

    Posté par ISA, 09 mars 2009 à 10:15 | | Répondre
  • Un des livres préférés de ma maman. Je ne l'ai pas encore lu, je ne sais pas pourquoi. Et, comme toi, j'ai toujours un livre à côté de moi au cas où j'aurai 2 minutes à tuer dans un embouteillage, chez le toubib, devant le collège en attendant l'Héritier ...

    Posté par Moi, mon nombril, 10 mars 2009 à 20:52 | | Répondre
  • Les chéchés, je suis moi aussi dans mes meilleurs souvenirs, après la soie. Ce livre est magnifique n'hesites pas !

    Merci Isa, ravie que tu oses laisser un commentaire : je m'en vais suivre ta recommandation. Et oui je me suis remise à lire, d'ailleurs, j'ai plein de bouquins à te rendre !

    Nath : moi aussi j'ai mis du temps à le lire, la description du dos ne m'inspirait guère, c'est mon père qui me l'avait recommandé. Mais l'écriture est vraiment formidable et drôle en plus. Je pense à toi

    Posté par gourmeline, 15 mars 2009 à 15:29 | | Répondre
Nouveau commentaire